Agilité en entreprise dans un monde mutation

Agilité en entreprise dans un monde mutation

Agilité en entreprise dans un monde mutation

Etre au coeur de ses propres mutations

Partages et témoignage de Severine Perron, en tant que coach, dirigeante d’As We Are et femme engagée pour être au cœur de ses propres mutations, lors de la conférence pour les 25 ans du réseaux des CIBC le 27 avril 2017. Sophie Clamens, directrice du CIBC AgirE qui intervient, depuis plus de 20 ans, dans le domaine du bilan de compétences, de la VAE et des Ressources Humaines a souhaité offrir à ses invités venus nombreux, une soirée d’ouverture et d’inspiration pour être au cœur de ses mutation dans un monde en constante évolution.

 

Un monde en évolution constante

« Tous les 5 ans, le monde va plus changer que depuis ces 2000 dernières années. On n’a pas encore appréhendé la violence des changements, on ne pose pas les bonnes questions, on ne réfléchit pas aux bonnes réponses, on se prépare mal.» Philippe Nicolini, DRH de Décathlon.

Entre la réinvention du contrat social et salarial, l’explosion de l’entreprenariat, l’ubérisation du monde du travail, la nouvelle génération… le monde du travail est constamment en mouvement et nous amène à nous remettre en question.

D’ici 2020, 1 compétence / métier sur 2 aura disparu, et 80% des enfants actuels feront un métier qui n’existera pas demain !

Une remise à zéro dans l’entreprise sera donc nécessaire. Il faudra revoir son business et sa stratégie, ses équipes et sa gouvernance et management, les interactions et relations mais aussi d’un point de vue plus personnel : un dirigeant, un collaborateur, un manager et enfin avec les partenaires, les clients, tout un écosystème et même une société.

L’A D A P T A B I L I T E sera la compétence du 21 sème siècle, il faudra non seulement comprendre, créer du sens mais aussi du lien pour rebondir et agir, non plus seul mais avec les autres.

Après l’ère des créatifs individualistes, nous rentrons dans l’Ere de l’ « alchimie de la synergie » concept de Ken Robinson, où nous sommes tous confrontés à faire l’expérience créative de la transition, une à plusieurs fois et dans différentes sphères de nos vies.

 

Les nouvelles règles du jeu

 

LE TEMPS

L’instantanéité du digital et de la mondialisation faisant que nous vivons en permanence dans une pseudo-urgence. Elle devient un frein et une imposture : nous n’avons jamais eu autant de temps libre qu’aujourd’hui et de plus en plus de gens sont stressés ou en burn out !

 

LA NORME

L’enjeu de notre Humanité n’est pas de sauver le monde, mais de se sauver elle- même d’un système de croyances obsolètes, et pour cela de changer de paradigmes, de manières de voir les choses, pour passer justement de la croyance à la connaissance, et de la connaissance à la conscience.

 

L’OUVERTURE

La mondialisation est un paradoxe : ouverture des consciences et mixage des cultures, mais aussi perte d’identité et de repères, au profit d’un système oligarchique qui ne profitent qu’à quelques grandes puissances économiques ou megalo-groupes ultra-financiarisés.
Pour changer, il faut accepter de changer de regard, c’est le pré-requis au changement, sans tomber dans la standardisation et la banalisation des cultures et des force ; savoir préserver une certaine forme d’écologie du vivant et du lien, une biodiversité économique, culturelle, sociale qui s’inspire de la Nature.

 

 

Nous sommes tous concernés

 

Les dirigeants, les managers, les étudiants, les collaborateurs… et même les hommes et femmes politiques. Aucune sphère économique, sociale, sociétale n’est épargnée.

 

La mutation fait partie de l’Humanité

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Lavoisier

La mutation fait partie de l’Humanité, et ce depuis toujours, et l’humanité s’adapte.
Mais pour réussir dans ce monde, il faut oser. Être un aventurier et faire face à l’improbable, à l’échec, au fait de décevoir, faire mieux avec moins (et non plus avec moins). Mais aussi, avoir une communication authentique, faire ce que l’on dit, et dire ce que l’on fait.

« Je suis persuadé que les rêves nourrissent les rêves. » François Gabart

Si vous vivez comme l’aventurier, vous osez faire, penser, agir, être différemment, parce que vous êtes vous-mêmes ! Ne pas être placé sur le devant de la scène ne signifie pas ne pas prendre part au changement. Et l’on ne nait pas tous aventuriers, ou tout au moins il faut parfois apprendre à désapprendre.

Tout changement même positif est un moment particulier de transition dans une vie (que se soit pour un individu, une équipe sportive, un pays, une entreprise) et mérite toute son attention.

 

3 pistes pour faciliter une transition

 

PRENDRE DU RECUL

« On ne peut pas résoudre un système que notre propre cerveau a lui- même construit » Einstein

POSER UNE INTENTION CLAIRE

Notre système, notre organisation, notre mode de pensée même ne favorisent pas suffisamment la créativité, la confiance, l’agilité, l’interdisciplinarité et l’ouverture au monde.

 

UTILISER L’ALCHIMIE DES ÉNERGIES

C’est aussi voir qui nous sommes, quelles sont nos qualités, ou talents cachés ?
D’ailleurs, saviez-vous que 74% des français auraient un talent caché utile à la société ?

 

3 clés pour réussir sa propre mutation

 

1. Etre acteur de sa vie et savoir provoquer sa chance pour un opportunisme heureux

2. Etre dans l’Etat d’esprit du Guerrier Pacifique (Dan Millman) et développer la résilience

3. Pour se réinventer, il faut savoir s’ouvrir et s’inspirer, et oser se réinventer Ensemble !

 

Aller au bout de ses rêves est devenue au fil des ans et de mes aventures, une philosophie de vie, une sorte de quête du plaisir qui passe par une profonde recherche de soi. L’aventure crée des instants magiques, et ce faisant, elle nous offre le plus précieux des cadeaux : la pleine conscience de vivre et surtout de vivre l’instant présent.
Anne Quéméré

 

Auteur : Severine Perron, Soul Shaper As We Are, Auteure et conférencière