D’après plusieurs études récentes, on estime aujourd’hui le coût de la démotivation à environ 60 milliards d’euros par an, pour les entreprises françaises ! Pourtant, il est encore commun de voir nos managers s’appuyer sur d’anciennes croyances managériales, solidement ancrées dans des convictions dépassées, menant très souvent vers cette problématique coûteuse et énergivore, qu’est le désengagement des équipes.

Et trop souvent, pour faire face à cela, nous avons tendance à utiliser des pansements, là où une rééducation serait nécessaire.

D’après une étude de Gallup ”State of the Global Wokplace”, la France aurait un taux d’engagement de ses salariés de 9%, détenant une « magnifique » avant dernière place du classement européen. Mais rassurez-vous, ce n’est pas mieux ailleurs dans le monde, car la moyenne internationale est autour de 13%.

Autant dire, que personne n’est épargné, et qu’un changement en profondeur est nécessaire, afin redorer le blason de nos entreprise aux yeux nos collaborateurs. Et cela ne se fera qu’à travers la mise en place d’un management adapté !

Pour mieux connaître les freins à l’engagement, je me suis penché sur un des fléaux des entreprises : la démotivation ! A travers mes différentes interventions en entreprise liées à cette problématique, j’ai tenté de dépeindre le tableau noir de « la démotivation » afin de mieux la comprendre. Voici ce que l’on pourrait en dire :

« C’est une force négative puissante, souvent sous-jacente et transversale, gangrénant la plupart des services de l’entreprise, polluant les moindres projets et innovations, sans toutefois que l’on puisse clairement l’identifier comme LA source claire et précise des maux de l’entreprise. Et malheureusement, lorsqu’elle s’affiche par elle-même au grand jour, il est souvent trop tard ! ».

Face à un tel constat, on pourrait se dire que seul Superman pourrait lui faire face et ainsi baisser les bras … Mais rassurez-vous, il y a des solutions que vous pouvez mettre en place sans faire appel à un super héro !

 

Le monde est en mouvement, l’entreprise doit s’adapter et anticiper …

 

La fin du management du 2.0 … ou presque !

Le management type « bâton et carotte » vit ses dernières heures. Ce fonctionnement « ancestral » du management 2.0, qui nous est inculqué depuis notre plus jeune âge, est monnaie courante en entreprise.

En effet, souvent utilisée comme une solution de facilité, elle n’est que peu souvent assumée, car subtilement déguisée, mais trouve encore sa place dans nombreuses structures, alors qu’elle n’amène plus les résultats durables escomptés.

Il est d’ailleurs plus commun, à long terme, d’en voir les effets pervers : lorsque le bâton se rapproche trop souvent du collaborateur, c’est un facteur de stress élevé, anéantissant la créativité, l’engagement et la prise d’initiative.

Et cela peut coûter très cher à l’entreprise qui devra faire face à l’absentéisme, les arrêts maladie à répétition, un turn-over important, une qualité moindre et parfois même des risques liés à la sécurité physique des employés !

L’ « effet carotte », quant à lui, n’a qu’un effet court terme dans la plupart des cas :

« Croire qu’une augmentation salariale ou une prime va motiver un salarié à long terme est une erreur. L’effet d’une augmentation salariale sur la motivation ne dure que deux à trois semaines »

a indiqué Zwi Segal, docteur en psychologie du travail. De plus, il y a un risque que le collaborateur trouve une plus grosse carotte ailleurs.

Même si le salaire reste un facteur important dans un système d’incitation, il ne doit pas être le seul facteur de motivation.

Le collaborateur ne travaille, en général, plus pour sa survie, et recherche donc à donner un SENS à sa mission !

Daniel Pink et Dan Ariely ont démontré à travers leurs études, que toute mission demandant un talent cognitif devait être animées par des motivations intrinsèques (ex : donner du sens à l’action). Les motivations extrinsèques (primes, récompenses …) ne peuvent avoir un vrai impact durable que dans les organisations Taylorienne et Fordienne, où l’on effectue des tâches répétitives, sans aucun talent cognitif,  ni aucune volonté d’évolution.

Fini l’ère de la maitrise totale … il va falloir faire confiance afin de développer la conscience d’entreprise de vos collaborateurs !

L’ère du Management 3.0 : DONNEZ DU SENS !

Et voici venu le temps du management 3.0. S’appuyant sur la volonté profonde d’engager ses collaborateurs dans un projet d’entreprise, il prend en compte les besoins et fonctionnement de ses collaborateurs, valorise l’épanouissement et leur apporte des connaissances et compétences utiles à leurs évolution.

On retrouve cette volonté de DONNER DU SENS dans les différentes approches managériales modernes, qu’elles soient pyramidales ou horizontales (Agile, Holocratie …).

De plus, face à l’arrivée d’une génération décomplexée, fortement attachée à l’innovation et à l’intelligence collective, il est nécessaire de s’appuyer sur un management agile et conscient, tourné vers la découverte de l’autre et du potentiel humain.

Cette génération est prête à s’engager pleinement, encore faut il lui donner envie.

Adieu le management théorique et global, le « forward management » (ndlr : consiste à transférer ses mails à ses équipes sans la moindre modification) et bienvenue au management dynamique, ouvert au changement et collaboratif.

Dans son étude Gallup affirme qu’un engagement total des collaborateurs et des clients peut booster jusqu’à 240% l’activité d’une entreprise.

Pourquoi pas vous ?

Comment changer de cap ?

« Une révolution managériale n’est pas forcément facile à mettre en œuvre mais porte ses fruits » estime Bénédicte Peronnin, directeur RSE à la direction du personnel groupe Michelin.

En effet, dans un contexte de « crise économique » il n’est pas toujours facile d’accepter, pour un dirigeant ou manager, de se voir retirer la maîtrise totale sur son activité, qui pouvait être source de sécurité.

Cependant, c’est là que se trouve souvent la bonne solution. Accepter de déléguer, de valoriser l’innovation, l’initiative, l’implication et la collaboration, et de s’appuyer sur l’engagement profond de ses collaborateurs afin de donner un nouvel élan à son activité, voici la clef de voute de toute réussite durable dans un environnement en perpétuel changement.

Développons ensemble votre entreprise de demain.

 

Auteur : Stanislas DU MAROUSSEM

1 753

One thought on “[#Demain] : passez au management version 3.0 !

  1. Pingback: Mettez à jour votre management, passez au 3.0 ! | Forgacom