Portrait de change maker : Loïc Martinez, dirigeant de l’agence CYCA

Loïc Martinez, a créé la société CYCA (Create Your Communication Agency) qu’il dirige depuis Septembre 2011. Il propose aux directeurs marketing une structure hybride, polymorphe qui leur permettent de construire des dispositifs de communication avec agilité, souplesse et efficacité.

Je travaille le concept de manière isolée. Puis dans un second temps, en équipe avec des planneurs stratégiques, concepteurs-rédacteurs et business developpeurs. Une fois la recommandation affinée et acceptée, nous construisons ensemble, avec la direction marketing, une équipe dédiée au projet puisée dans le Hub de Cyca, composé de 75 partenaires de confiance : un réseau monté en 12 ans de travail, de passion et de connexions. Cette équipe, pilotée par Cyca, fabriquera la plateforme de communication crossmedia jusqu’à son terme. Un état d’esprit et un concept d’agence qui permet 3 valeurs ajoutées :

  • Mettre le concept au cœur pour le faire grandir avec un fort potentiel et le faire vivre sur plusieurs années.
  • Un réseau complet d’experts et de sociétés à disposition du directeur marketing pour qu’il crée lui-même son agence, avec bien sûr une capacité de sourcing neuf, du conseil et des recommandations RH.
  • Intégrer dans chaque keynote une reco innovation, objet connecté, tech pour enrichir le concept et lui donner plus de force et de désirabilité. Voir Cyca Hub

 

Le jour où tout a changé

Quand j’avais 20 ans, j’ai eu la chance d’être responsable des relations presse de La nuit des publivores à Lyon sous la direction de Jean-Marie Boursicot. Une fois mon travail achevé, j’ai participé finalement pour la première fois à cet événement. Et pendant cette nuit où nous avons avalé des kilomètres de films publicitaires venant de tous horizons… j’ai compris deux choses : que je voulais intégrer ce milieu le plus rapidement possible car c’est simplement exaltant. Et la deuxième chose, c’est que l’idée, le concept est au cœur de tout et qu’il peut être tellement puissant autant en terme de business que d’émotion, de sens et de valeurs transmises. Je suis parti ensuite en prépa à Toulouse avant d’intégrer Sup de Création à Lille pour devenir directeur artistique.

 

 

Ma vision…

L’internet des objets, la réalité augmentée ou la réalité virtuelle, chacune de ces technologies impacte dans notre quotidien l’expérience utilisateur. Les enjeux et les opportunités sont grands pour les marques. On était Mobile first ? On sera bientôt AI first ? tout ceci me passionne. Ces technologies réinventent la narration. Ces nouveaux « jouets » nécessitent de se réinventer pour raconter des histoires autrement.

Par ailleurs, je suis convaincu que les marques sont des producteurs d’entertainment avec une palette d’outils complémentaires. Comme l’innovation expérientielle, le parcours client intelligent, le transmedia, le motion design (Woodwork amsterdam & Panoply à Londres), le guerrilla marketing, le data engagement ou les neuro-sciences (la société de Cheltenham Neurosense).

Le design d’expérience doit rester à l’épicentre de ce programme qui débouchera sur une communication efficace toujours avec le prisme de la réussite business.

Ce sont les individus et la compréhension des attentes conso, de leurs langages et usages qui motivent les réflexions, pas les plateformes, les canaux ou les technologies.

C’est ce que démontre jour après jour le succès des TUNA (Tesla, Uber, Netflix, Airbnb). Le Social thinking est donc la base de mon travail et c’est faire le choix de la Brand Utility. Autrement dit, la marque doit devenir utile aux gens, réellement, apporter du sens et une vision.

Si on ajoute l’ingrédient de la Disruptive Tech, on peut cracker une campagne de qualité avec une posture en rupture des codes habituels d’un marché. La preuve de l’avantage concurrentiel doit bien évidemment être un pilier puissant et bien concret au sein de l’entreprise. Les marques doivent innover sur la question des modes d’interactions qu’elles proposent à leurs clients, avec un dénominateur commun : l’émotion suscitée et véhiculée.

La créativité est omniprésente dans les opérations de communication et elle devient de plus en plus une science. C’est une tendance qui ne devrait pas faiblir. Factry, l’école des sciences de la créativité à Montréal va bientôt fêter sa première année d’existence. Voici donc pour ma vision.

Mon conseil à un leader

 

Je n’ai pas de conseil à donner aux leaders mais j’en profite pour m’adresser aux étudiants en marketing / com.

J’en côtoie régulièrement puisque j’interviens sur des séminaires brand management & créativité dans 3 écoles, à Lyon, Genève & Lausanne. Mon mindset est véritablement fait d’empathie avec l’annonceur ou le startupeur. Je m’implique pour comprendre & intégrer les enjeux et les points saillants de son écosystème, ses valeurs, ses adversaires, ses objectifs et surtout les multiples facettes de son produit et de son activité.

Je fais une demi-heure de veille chaque jour depuis 6 ans. À vrai dire, je suis une éponge au quotidien. Et ce qui est magique, c’est que naturellement, après quelques années de pratique, cela devient un réflexe qui se grave dans l’ADN Pro.

Soyez donc une éponge !! Vous verrez, c’est grisant !

 

Mon #

#Concept

 

Ils m’inspirent

En terme d’expérience agence, j’ai connu uniquement le réseau DDB (DDB Paris, DDB Nouveau Monde Lyon, H’ROC Birmingham). DDB Paris, surtout, avec 6 années riches et épanouissantes. Cette phase a été très formatrice pour moi. Donc forcément Bill Bernbach m’inspire encore maintenant car la notion de vérité est imparable dans ce métier. Jean-Marie Dru (TBWA), inventeur du terme « disruption », terme qui est aujourd’hui très galvaudé.

Ma petite fille m’inspire chaque jour. Quand ils sont petits les enfants ne sont pas pollués par les normes sociétales et font preuve d’une créativité débridée & étonnante.

Armel Le Cléac’h et Francis Joyon pour leur détermination & leur adaptabilité.

Les chefs-d’œuvres millimétrés du réalisateur Antoine Bardou-Jacquet, le travail époustouflant du cinema d’animation japonais réuni dans le livre « The Art of Welcome to the Sapce Show Vol.1 ».

Le CES à L.A, le big event du mois de Janvier. Unit9, pour moi l’entertainment à l’état pur. La Harvard Business Review France disponible sur leur page FB. Souvent très intéressant. L’agence Fantasy.co basée à San Francisco et ses best practices croustillants. Benjamin Marchal maintenant directeur de création chez TBWA Paris et Olivier Lefebvre directeur de création chez Fred&Farid, tous deux rencontrés à DDB Paris et qui ont transformé mon métier en une véritable passion. Et bien évidemment, les Cannes Lions, chaque année, qui est pour moi la grand messe de l’inspiration au sens large.

 

Nous sommes complémentaires

Je suis complémentaire avec celles et ceux qui ont une idée ou un embryon d’idée à faire naître ou à faire grandir.

 

 

Lisez d’autres #OnTheRock : Benoît LegrandSandra Le GrandLes relations au coeur du système de performanceChanger votre état d’esprit, changer tout le reste

0 649