Aujourd’hui, les dirigeants et managers d’entreprise sont confrontés à mener leurs équipes dans un contexte très compétitif et complexe. Du manager dictatorial, au manager coach, le management d’entreprise actuel a besoin de se réinventer, d’explorer de nouvelles voies. Le sport, milieu de très haute compétition, avec une pression du résultat constante, est une source d’inspiration.

Nous sommes allés voir du côté du Handball, sport collectif français le plus titré à l’échelle européenne comme mondiale, qui a formé parmi les meilleurs joueurs au monde depuis plus de 30 ans. Incarnant les valeurs de ce sport auquel il aura donné ses lettres de noblesse, Philippe GARDENT, coach-manager du Fénix Handball après avoir été coach de l’ambitieux PSG Hand et du téméraire club de Chambéry Savoie Handball, ancien pivot rugueux et capitaine de l’Equipe Mythique des Barjots (Equipe de France Championne du Monde en 1995 et 3ième au Championnat Olympique en 1992) est un leader inspirant.

Philippe Gardent s’est livré dans cet interview pour partager ses méthodes de coaching, ses réussites et difficultés, explorant ainsi la dimension managériale d’une équipe à haut potentiels. Comment gérer les égos et individualités au service d’une performance collective ? Pourquoi et comment adapter sa méthode de coaching ? De précieux conseils à transposer au monde de l’entreprise…

.

Privilégier la performance collective à l’expression des talents individuels

La première caractéristique d’une équipe à haut potentiel, c’est bien sûr des talents individuels et des égos. Un individu talentueux parmi les meilleurs au monde dans son domaine ne montre pas ses faiblesses. Il est souvent tourné vers une gestion de carrière individuelle et en oublie parfois le sens collectif.

L’égo même s’il peut être positif et normal, ne doit pas être un frein à la performance collective.

Il doit être canalisé et géré.

Le rôle du coach – manager est d’être le garant de cette performance collective « Le Talent seul ne suffit pas ». Au-delà des mots, Philippe Gardent a fait des choix assumés aux PSG Handball en mettant sur le banc de touche certains de ses meilleurs éléments. ”Il n’y avait plus de statut. Ce sont ceux qui montraient le plus d’envie qui jouaient”.

Alors comment mobiliser ces individualités vers une direction commune et performance collective durable ?

 

Fédérer l’équipe autour d’une identité et de valeurs communes, un des piliers de la performance collective

Confronté à cette difficulté au cours de sa carrière de joueur comme entraineur, le Coach revient aux fondamentaux : l’identité et les valeurs sont les gardes fous de cet esprit collectif.

Dans chaque club, par exemple, il y a une vraie identité qui doit être intégrée par les joueurs, une image, des valeurs à respecter.  La « culture de la gagne » pour l’entité PSG, « Etre au service du collectif » pour l’entité Fénix, Philippe Gardent insiste sur l’importance de transmettre ces valeurs à l’équipe.

 Il y a des valeurs qui traversent le temps, qui ne sont pas obsolètes du tout,

Se mettre au service de l’autre dans un sport collectif est une valeur qui peut traverser les siècles.

Selon Philippe Gardent, il y a une valeur qui se perd totalement actuellement dans le sport en général,  c’est la valeur du maillot, ce n’est pas une valeur désuète. Il est important de se réfugier derrière une identité.

Relever le défi et Se faire plaisir,

2 facteurs clés de succès d’une cohésion d’équipe

Le défi est aussi un levier pour fédérer et créer une cohésion de groupe.

Quand on a des compétiteurs il faut leur mettre des défis. Un défi positif stimule et met de la cohésion.

Un autre point sur lequel insiste Philippe Gardent est l’importance pour l’équipe et les individus de se faire plaisir.

« Le plaisir est important, on arrive à avoir des choses beaucoup plus performantes si l’équipe prend du plaisir. Quand on trouve du plaisir dans le jeu, on s’apprécie,  et quand on s’apprécie on peut se sacrifier pour l’autre.»

On retrouve à travers le plaisir de jouer ensemble un élément clef pour la cohésion de groupe.

 

Trouver des relais de leadership :

transition vers un nouveau style de management d’équipe

Mobiliser l’équipe en permanence prend du temps et de l’énergie, et pour cela, Philippe GARDENT a décidé d’évoluer dans son approche en mettant progressivement en place un leadership participatif, que ce soit dans ces expériences de coach à Chambéry ou au PSG Handball.

«Nous avons décidé de changer de fonctionnement de management. Nous allons être encore plus sur un rôle participatif et démocratique, avec un groupe de leaders, et nous voulons les responsabiliser beaucoup plus que ce qu’ils ne l’étaient auparavant. »

Il n’hésite pas à s’appuyer sur des joueurs un peu moins connus mais très fédérateurs pour jouer le rôle de relai. Ces leaders doivent être légitimes, ils font souvent partie des meilleurs joueurs, ils prennent plus d’initiatives et ont de l’influence au sein du groupe.

 Il faut arriver à trouver des relais, on essaye de trouver des joueurs qui prennent des initiatives pour l’équipe, qui sont fédérateurs. Je révèle ces relais ou ils se positionnent eux-mêmes .

Plus dictatorial dans ses premiers années d’entraîneur, le coach a su s’adapter au fil des années mais surtout en fonction des joueurs qu’il avait en face de lui. Désormais, il intègre pleinement cette dimension participative incluant le staff comme les joueurs pour fédérer autour d’un projet commun challengeant.

Etre à l’écoute du groupe et s’adapter en permanence : vers une nouvelle posture de coach

L’écoute. Un mot qui revient très souvent dans cet interview. Et une pratique qui témoigne de sa nouvelle approche de coaching. « Mon fonctionnement très directif dans le passé a bien marché mais il a ses limites. Je n’écoutais pas, les joueurs devaient faire ce que je disais et terminé. Là je m’adresse à des joueurs de niveau international. Ils ont besoin qu’on leur confie des responsabilités, qu’on les écoute. C’est important d’écouter son groupe. »

De plus, l’écoute lui permet de s’adapter en permanence à la situation des joueurs individuellement, à la situation de l’équipe. Philippe Gardent reconnait avoir fait parfois l’erreur sur une année en voulant reproduire son management de l’année précédente qui avait bien fonctionné, alors qu’il n’avait pas les mêmes joueurs. Il souligne l’importance de se réinventer continuellement,

Il n’y a pas de recette toute faite, ce qui est important c’est vraiment d’étudier ce qu’on a en face de nous à chaque fois, et ne pas croire que ce qui a marché à un moment marchera plus tard.

Lâcher prise, difficile posture mais nécessaire pour garder de la hauteur de vue et responsabiliser ses équipes

Pour lui sa réussite de coach passe désormais par le moins d’interventions possibles de sa part afin que le groupe trouve les solutions par lui-même, gère ses conflits, par exemple, avec un minimum d’intervention du coach. Et quand nous lui évoquons le parallèle avec le manager d’entreprise, cela lui semble une évidence.

« Le manager a une telle pression qu’il a l’impression que s’il contrôle, cela ira mieux. Le surplus d’autoritarisme n’est pas utile. On peut devenir chef, manager, leader, sans en rajouter des tonnes. Il faut savoir lâcher prise et faire confiance à l’équipe. Leur faire comprendre que c’est eux qui font la performance. On ne trouve pas sa légitimité en essayant de faire plus que l’on ne doit. C’est ma nouvelle philosophie et je vais me focaliser dessus. »

Pour Philippe Gardent, l’adaptation de son coaching selon les contextes et les joueurs, mais aussi sa propre personnalité et évolution personnelle, lui aura permis cette longévité et passion dans son métier de coach sportif, et nous l’avons vu, non sans difficulté et doute parfois.

.

Tout comme un coach sportif, le manager d’aujourd’hui, faire preuve d’agilité est devenue une constante. Cela implique une remise en question permanente.

Philippe-Gardent-lejournaltoulousain.fr - NB3 TIPS à retenir :

#1 Etre à l’écoute et faire confiance par un style de management plus participatif

#2 Développer et soutenir la culture d’entreprise au travers d’une identité forte, de valeurs alignées avec le management et les ambitions de l’organisation,

#3 Stimuler le groupe par le défi et le plaisir comme clé de voûte à une équipe qui performe dans la durée.

Retrouvez les interventions de Philippe Gardent en conférence ou Teambuilding Handball et ses références.

Retrouvez ces interviews Management & Coaching sportif.

Nos entreprises, nos organisations doivent aujourd’hui considérer ces principes de confiance, d’organisation auto-apprenante, de collaborateurs entreprenants, de co-responsabilité et de plaisir. Le coaching sportif est source d’inspiration.

.

Auteures  :

Séverine PERRON, Coach chez As We Are avec la participation de Stéphanie BERARD, Professeure de Management à Grenoble Ecole de Management.

Crédit photo : Julian Schlosser / TAKAproduction pour le PSG Handball

0 1.86 K